La constipation chez la femme enceinte. - www.pharmasante.org
www.pharmasante.org
Femme enceinte
Accueil » Constipation » La constipation chez la femme enceinte.

La constipation chez la femme enceinte.

La constipation est un phénomène très fréquent qui touche souvent les femmes enceintes, même chez celles qui n’en ont jamais souffert auparavant. Il n’est ni tragique ni dangereux mais peut être très gênant pour la future maman. Au cours de la grossesse, près de 50% des femmes auraient une constipation.

Cela correspond  à la continuité ou l’aggravation d’une constipation préalable, ou à l’apparition de cette anomalie fonctionnelle. Dans ce cas, le symptôme disparaîtrait après l’accouchement.

En fait, ce sont les hormones de grossesse, et plus particulièrement la progestérone, qui en sont responsables. En effet, la progestérone ralentit les contractions de l’utérus et les autres muscles lisses, dont ceux du gros intestin.

Celui-ci travaille moins, d’où l’éventuelle apparition de la constipation dès les premiers mois. Au 3ième trimestre de la grossesse, l’apparition de la constipation est également favorisée par la diminution de l’activité physique, notamment.

Des solutions existent pour soulager

alimentation femme enceinteSi vous souffrez de constipation, alors buvez beaucoup – au moins 1,5 litres de boissons par jour (eau, jus, tisanes, etc.) – et adaptez votre alimentation pour réduire ce désagrément. Pour cela, privilégiez les fibres, les fruits et les légumes cuits dans votre régime alimentaire.

N’hésitez pas à utiliser de l’huile de paraffine pour vos salades. Cependant, notez que manger cru favorise le ballonnement.  Il arrive que la constipation soit accompagnée d’hémorroïdes. découvrez notre article pour soulager les hémorroïdes

Alors, parlez-en à votre médecin traitant qui vous prescrira des suppositoires ou une crème anti-hémorroïdaire pour vous soulager

Pendant votre grossesse, il ne faut surtout pas avoir recours à l’automédication. Si vous êtes constipée, évitez aussi tous les traitements laxatifs qui pourraient entrainer des irritations.

Votre médecin, lors de votre prochaine visite, vous conseillera des soins non irritants si vous lui en parlez. Parmi ces laxatifs doux, qui n’irritent pas l’intestin, on notera les mucilages qui améliorent l’hydratation des selles. La lactulose et le lactitol qui sont généralement bien tolérés.

En cas de constipation opiniâtre, les suppositoires à base de glycérine ou les micro lavements sont les plus efficaces. Parmi les médicaments qui peuvent soulager la constipation pendant la grossesse, il y a l’huile de paraffine, à prescrire le soir, 1 à 2 cuillerées à soupe au cours du dîner.

Alimentation, quelques règles simples :

Buvez au moins 1,5 litre par jour mais éloignez les boissons gazeuses qui ont tendance à fermenter dans l’estomac. Consommez des aliments riches en fibres tels que légumes, fruits, légumes secs, céréales complètes, au moins un plat de légumes et 2 à 3 fruits par jour, à compléter avec le pain.

Il n’est pas recommandé d’avoir recours du jour au lendemain à des aliments très riches en fibre, votre organisme pourrait se rebeller ! Il vaut mieux les utiliser de façon occasionnelle et à petites doses. Si la constipation est prolongée, buvez un verre d’eau froide le matin à jeun, et consommez deux ou trois pruneaux réhydratés. Manger quotidiennement des pruneaux secs pourrait distancer la constipation.

Autres solutions

Il est également conseillé de marcher régulièrement pour faciliter le transit. L’acupuncture peut aussi vous aider à traiter la constipation de la grossesse. De plus, contre la constipation, l’homéopathie pourrait aider à lutter en prenant 3 granules, trois fois par jour, de Collinsonia 5CH, de Sepia officinalis 5CH ou de d’Hydrastis 5CH.

Ajouter un commentaire

Commandez votre Movicol

sans ordonnance Commander Pharmacie en ligne agréée Livraison en 24h

Commandez votre Movicol

Commander